Nouveau

Histoire d'Allentown, Pennsylvanie

Histoire d'Allentown, Pennsylvanie



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Allentown, le siège du comté de Lehigh, est situé à 80 kilomètres au nord-nord-ouest de Philadelphie sur la rivière Lehigh. La zone agricole environnante fait partie de la région néerlandaise de Pennsylvanie. La terre sur laquelle Allentown s'est développée plus tard a été obtenue de Thomas Penn, fils de William Penn, le fondateur de la Pennsylvanie. Allen a construit un pavillon privé sur le site, mais la ville elle-même n'a commencé à se développer que dans les années 1760. En 1770, le fils de William Allen, James Allen, a construit Trout Hall, qui est maintenant un musée. La communauté a été constituée en arrondissement en 1811 et est devenue le siège du comté de Lehigh nouvellement formé l'année suivante. Le séminaire d'Allentown a ouvert ses portes en 1848, changeant son nom en Muhlenberg College en 1867. Lehigh a reçu le statut de ville en 1867.


Fiducie Harry C. Trexler

Le général Trexler est considéré par beaucoup comme le père du système Allentown Park. Il y a plus de cent ans, le général Trexler et le maire Fred Lewis ont réuni la communauté pour convertir un terrain vacant de la ville en premier parc municipal. Le célèbre West Park d'Allentown présente un assortiment éclectique d'arbres et de plantations dans son magnifique paysage, ainsi qu'une belle coquille de bande, une fontaine en fonte ornée et un mémorial honorant les anciens combattants de la guerre civile. Le parc a été inauguré en 1909.

Le général Trexler a utilisé sa position de président de la commission de planification de la ville d'Allentown pour tracer un vaste réseau de parcs. Il a fait don de 30,5 acres de sa propre propriété le long de Little Lehigh Creek pour commencer le développement de Lehigh Parkway.

Après leur mort, la résidence d'été des Trexler, Springwood, a été léguée à la ville pour être utilisée comme parc public et rebaptisée Trexler Memorial Park. Dans son testament, le général Trexler prévoyait que le réseau de parcs de la ville recevrait, annuellement et perpétuellement, des contributions importantes de sa fondation privée pour « l'amélioration, l'extension et l'entretien de tous ses parcs ».


Histoire d'Allentown, Pennsylvanie - Histoire

Si vous connaissez des informations sur cette ville natale, telles que l'origine de son nom ou des informations sur son histoire, veuillez nous en informer en remplissant le formulaire ci-dessous.

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez sur cette page, veuillez visiter les catégories suivantes de la Page Jaune pour vous aider dans votre recherche.

Catégories de pages jaunes courantes pour Allentown, Pennsylvanie

Antiquités
Historique
Les archives
Musée
Cimetières d'archives publiques
Galeries

Surnoms de la ville : ville reine de la vallée de Lehigh, Cement City, Scrapple City

A2Z Computing Services et HometownUSA.com n'offrent aucune garantie quant à l'exactitude des informations publiées sur notre historique ou nos pages et discussions. Nous recevons des bribes d'anecdotes et d'histoire du monde entier et les plaçons ici uniquement pour leur valeur de divertissement. Si vous pensez que les informations publiées sur cette page sont incorrectes, veuillez nous le faire savoir en rejoignant les discussions.

Un peu sur notre Histoire, anecdotes et faits pages, maintenant nos forums de discussion.

Ces pages sont remplies de soumissions de résidents des villes natales, donc si certaines d'entre elles sont un peu légères du côté de l'information, cela signifie simplement que les gens ne nous ont pas encore envoyé grand-chose. Revenez bientôt, car nous en ajoutons constamment plus sur le site.

Les types d'historique que vous pouvez trouver sur ces pages incluent des éléments tels que le histoire météorologique locale, histoire amérindienne, histoire de l'éducation, chronologie de l'histoire, histoire américaine, histoire afro-américaine, histoire des États-Unis, histoire du monde, histoire d'Halloween, histoire de Thanksgiving, histoire de la guerre civile et images de la guerre civile, femmes dans la guerre civile, et Batailles de la guerre civile.

Les anecdotes peuvent inclure casse-tête, anecdotes inutiles, questions d'anecdotes, anecdotes musicales, anecdotes de Noël, anecdotes de Thanksgiving, anecdotes de Pâques, anecdotes d'Halloween, jeux en ligne gratuits, jeux-questionnaires, et plus.

Les faits énumérés sur les pages peuvent être faits inutiles, faits étranges, faits étranges, faits aléatoires, faits de Noël, faits de Thanksgiving ou tout simplement faits amusants.

Généalogie est également le bienvenu et affiché sur ces pages car il joue un rôle important dans l'histoire de plusieurs de nos communautés. Alors si vous cherchez généalogie gratuite, informations sur l'arbre généalogique, citations familiales, actes de décès, actes de naissance, recherche de famille, ou tout type de histoire familiale ou généalogie, C'est un excellent endroit pour commencer.

Menu de saut rapide d'Allentown, Pennsylvanie
Voyager Allentown, Pennsylvanie Hôtel et guide de voyage, location de voitures, billets d'avion et forfaits vacances
Déménagement Allentown, Pennsylvanie Immobilier, Vendre une maison à Allentown, Acheter une maison à Allentown, Appartements à Allentown, Pennsylvanie
Informations commerciales Allentown, Pennsylvanie, pages jaunes consultables, liens locaux, guide d'achat automobile, emplois et emplois
Nouvelles Allentown, Pennsylvanie Nouvelles, communiqués de presse, événements et petites annonces,
Informations sur la communauté Allentown, Pennsylvanie, pages blanches, démographie, billetterie pour les événements majeurs, calendrier communautaire, carte interactive d'Allentown, Pennsylvanie
Petites annonces, histoire et anecdotes, forums communautaires, galeries de photos

Si vous souhaitez créer un lien vers cette ville natale, veuillez copier le texte suivant et le coller sur votre site Web :


PARC E.C.WALDHEIM

Les réunions de camp d'été ont fait partie des mouvements évangéliques dans toute la vallée de Lehigh qui remontent au début des années 1800. La première réunion de camp de la région d'Allentown a eu lieu sur la propriété du général Henry Mertz en 1838. Cet endroit était proche de l'endroit où la première église a été établie et érigée ici à Allentown. Au cours des années à venir, l'Église évangélique a organisé des réunions de camp dans divers endroits autour de la ville. L'un des premiers endroits était situé dans un bosquet au nord-est de Catasaqua, juste de l'autre côté de la limite de l'arrondissement.

Étant donné que les réunions de camp ont subi de telles réponses favorables, un sentiment a prévalu que l'Église évangélique devrait trouver un emplacement permanent sous la propriété de la dénomination. L'aîné président Frank E. Erdman a nommé un comité pour mener une enquête et une étude de faisabilité ayant pour résultat l'achat du site actuel de la montagne sud pour Waldheim. L'action finale a été autorisée lors d'une réunion à Allentown, Bethany E.C. Church le 12 septembre 1904. Le parc d'origine a été constitué sous le nom d'Evangelical Congregational Waldheim Association avec environ 20 000 actionnaires. Les affaires de l'Association ont été structurées pour être dirigées par un conseil de 17 administrateurs qui sont élus lors de l'assemblée annuelle des actionnaires. Le premier président du Conseil était Llewellyn H. Mertz, le petit-fils du général Henry Mertz. Llewellyn est resté dans ce bureau pendant un quart de siècle. Le critère de sélection de l'emplacement était :

1) Accès facile vers et depuis la ville d'Allentown.

2) Accessibilité au chemin de fer.

Cette propriété était la seule qui répondait aux normes sur lesquelles le comité s'était mis d'accord. Des chants chaleureux et des prédications enthousiastes étaient les ingrédients clés d'une « bonne » réunion de camp. Dans les premières années, chaque été, environ deux douzaines de réunions de camp étaient organisées à travers les territoires évangéliques unis. Dans la Conférence de l'Est, trois réunions de camp ont survécu à cette époque, dont Waldheim, les deux autres étant Rosedale, Reading Pa et la réunion de camp à Herndon, en Pennsylvanie. La tendance a commencé à évoluer vers des bosquets plus permanents qui ont été achetés, développés et entretenus par les actionnaires de l'association Campmeeting pour l'usage de l'église. Au cours des dernières années, un quatrième campmeeting s'est développé dans la région sud-ouest de la Conférence de l'Est, connu sous le nom de Susquehanna Campmeeting.

Découvrez les 69 nouvelles sur l'histoire du parc Waldheim !

ALLENTOWN, Pennsylvanie - Le matin du mardi 11 août 2015 s'est levé gris et humide sur la vallée de Lehigh, à peine le temps pour le concert de groupe en plein air que Waldheim Park, une retraite religieuse engendrée sur le côté sud d'Allentown en 1904, avait prévu.

L'événement de ce soir-là devait être spécial, le concert du 100e anniversaire de l'Allentown Band, qui devait être joué dans le tabernacle en bois du parc. Et comme l'a avoué plus tard l'un des responsables du parc (elle n'était certainement pas la seule), elle avait prié pour que le temps s'éclaircisse. Peu à peu, par à-coups, il l'a fait. À 6h00 ce soir-là, une heure avant le début prévu du concert à 7h00, les pluies avaient cessé, les nuages ​​s'étaient effondrés et le soleil se couchait lentement dans un ciel bleu azur profond.

Une longue file de voitures s'étendait jusqu'à l'entrée du parc. Guidés par les bénévoles de Waldheim, les participants se sont garés et ont marché jusqu'au tabernacle. Au fur et à mesure, ils passèrent devant quelques-uns des cottages d'époque, certains parés de couleurs vives qui reflètent l'héritage de Waldheim en tant que site de réunion du camp d'été. Il ne fallut pas longtemps avant que chaque siège soit occupé et que des chaises de jardin fleurissent le long de ses bords.

Ensuite, une foule comprenant des jeunes et des moins jeunes devait passer les heures suivantes à écouter de la musique allant des airs d'opéra de Puccini et de Bizet à une version animée de l'hymne de la vieille croix rocailleuse. Quand ce fut fini, le public défila dans l'obscurité, une guirlande de feux arrière rouges marquant leur passage. D'autres attendaient la foule à la buvette avec un plat de boulettes chaudes aux pommes et de la glace à la vanille. La fin, diront certains, d'une journée parfaite.

Le parc Waldheim était le produit d'un mouvement national qui s'est épanoui en Amérique au 19e siècle. L'Église méthodiste avait une tradition de lieux de réunion de camp où ils pouvaient se rassembler avant d'avoir établi des églises. Et cela a persisté même après la construction des églises. En 1869, la Methodist Camp Meeting Association a créé l'un des sites de réunions de camp les plus connus et les plus populaires à Ocean Grove, N.J., aujourd'hui une communauté balnéaire sur la côte nord du Jersey où des services sont toujours organisés. Il abrite l'une des plus grandes communautés de maisons victoriennes restaurées avec amour du pays.

En Pennsylvanie-allemande Lehigh Valley, ce mouvement de renouveau s'est manifesté par la création de l'Association évangélique. De là est née l'Église évangélique unie de la congrégation. À Allentown au début du 20e siècle, la dénomination avait de nombreuses églises, parmi lesquelles Bethany U.E. Église au 6e et Oak Street.

C'est là, le 12 septembre 1904, que l'idée de Waldheim est née. Une réunion de camp avait eu lieu à Beulah Park à Rittersville, un trajet en tramway entre Allentown et Bethléem.

Mais les anciens de l'église étaient devenus mal à l'aise avec cela. C'était peut-être en partie la proximité de Central Park, alors le centre d'amusement de la région. En plus des manèges, il proposait de boire de la bière et des numéros de vaudeville. C'étaient des choses que les dirigeants de l'église pensaient offrir des tentations trop mondaines. Ils voulaient un endroit, disaient-ils, « où la vente de boissons enivrantes, la danse et les représentations théâtrales seront à jamais interdites ».

Ce jour de septembre, le comité de recherche a annoncé ses résultats. Une propriété près du village de Mountainville, faisant partie de l'ancienne ferme Charles Detwieler, semblait idéale. Il appartenait à David S. Menges, qui avait récemment développé la propriété qui comprenait une aire de pique-nique et une ancienne mine de minerai de fer qui avait été transformée en étang. Menges l'appelait Manganese Park et avait espéré que puisque la ligne Macungie passait par là, les gens voudraient s'y installer sur les terrains à bâtir qu'il proposait. Mais apparemment, la plupart des gens ne voulaient pas vivre dans ce qui était alors considéré comme une partie isolée de la région.

Menges a décidé que sa meilleure option était de vendre la propriété. Le comité de l'église l'a approché et a offert 5 500 $ pour le site. Menges a compté avec une offre de vente pour 6 000 $. L'église a formé une société par actions avec des actions de 10 $ chacune et l'achat a été effectué.

Comment nommer la nouvelle propriété est devenu une question. Le premier choix était Woodlawn. Mais lors de la réunion suivante, le pasteur Rev. J.H. Heisler a annoncé qu'il y avait déjà un Woodlawn Picnic Grove à proximité, il a donc proposé le nom de Waldheim, a été appuyé par E. J. Rapp et accepté avec plaisir par le comité.

Le jour d'ouverture de Waldheim était le 2 août 1905. Ce jour-là, la route était pleine de poussettes transportant des hommes aux hauts cols empesés et des femmes en jupes longues. Les chariots marchaient bien, facturant 5 cents le trajet depuis Allentown, 10 cents depuis Bethléem. Et Milton Flory a fait sensation en arrivant dans sa nouvelle automobile sportive.

Mais le culte était l'objet et U.E. L'évêque W.F. Heil a donné la dédicace. « Au culte de Dieu appartient le choix de Waldheim », a-t-il noté, « si le but, le but pour lequel il doit être consacré doit être réalisé. Qu'il puisse toujours se voir accorder sa place par la direction et les gens qui adorent ici, je fais confiance à la prière de tous.

Au cours des 10 années suivantes, Waldheim a connu un certain nombre de changements. La dynamite a été utilisée pour éliminer les rochers particulièrement gros. En 1907, le premier tabernacle a été construit. Il mesurait 100 pieds de diamètre. Il était apparemment basé sur un design du populaire Mt. Gretna Resort dans la vallée du Liban et a été construit au coût de 3 000 $.

Le tabernacle devait survivre jusqu'en 1994, lorsqu'une tempête de neige a provoqué l'effondrement de son toit. Un nouveau bois dans un design similaire orne le même endroit aujourd'hui. Les premières cabanes sont arrivées en 1908 et, en 1910, des rues et des terrains de cabane ont été aménagés. Certains ont des résidents toute l'année. Un bassin a remplacé la mine de minerai en 1957. Malgré ces changements, Waldheim du 21e siècle reste fidèle à lui-même.


Aventure à travers Allentown coloré et historique

Le quartier sud de la colline d'Allentown est une communauté piétonne avec un certain nombre de bâtiments historiques et de belles peintures murales.

Annexé par la ville de Pittsburgh en 1872, Allentown doit son nom au boucher Joseph Allen et attire de nombreux immigrants allemands, gallois, irlandais et anglais. L'architecture des bâtiments et des églises d'Allentown reflète cette première population, bien que la composition de la communauté ait changé. Maintenant, selon les données du recensement de 2010, le quartier compte environ 2 500 personnes, environ la moitié des résidents s'identifiant comme blancs et plus d'un tiers comme noirs ou afro-américains.

Commencez à l'intersection des avenues East Warrington et Arlington, près du panneau Allentown

Un Daily Mart se trouve sur ce qui était autrefois la station supérieure de la Knoxville Incline. Pittsburgh abritait plus d'une douzaine de pentes à la fin du XIXe siècle, qui transportaient du charbon, des produits agricoles et des gens de haut en bas des collines de la ville. Le Knoxville Incline était le deuxième funiculaire incurvé de la ville (le premier était le Nunnery Hill Incline à Fineview) et partait de Bradford Street (maintenant Bradish Street) sur les South Side Flats, s'incurvant le long de ce qui est maintenant Brosville Street.

Selon un article du Pittsburgh Daily Post de 1890, « une grande habileté était nécessaire pour surmonter les difficultés de cette courbe ». La pente a officiellement fermé ses portes en 1960, en raison de la popularité croissante des véhicules personnels et de la nouvelle technologie de transport en commun.

Traversez la rue sur le côté avec le poste de police de la zone 3 de Pittsburgh. Ce bâtiment était autrefois la Hilltop Savings and Trust Company. Pouvez-vous trouver le dessin de Pittsburgh dans la fenêtre et le coffre de nuit ?

L'avenue Arlington s'appelait autrefois l'autoroute à péage de Pittsburgh et Brownsville, selon Bob Kress, directeur de la Saint George Church Preservation Society et auteur de "Allentown: The Story of a Pittsburgh Neighbourhood". Les voyageurs emprunteraient l'autoroute à péage depuis les South Side Flats jusqu'à la colline escarpée jusqu'au quartier d'Allentown et plus au sud.

"Il n'y avait pas de tunnels, donc vos chevaux étaient très fatigués quand ils sont arrivés au sommet de la colline", a déclaré Kress. "C'était l'intersection principale où vous reposiez vos chevaux."

Un hôtel se trouvait là où la pente localiserait plus tard sa station supérieure et là, a déclaré Kress, les voyageurs prenaient une bière ou une chambre pour se détendre pendant que leurs chevaux faisaient le plein.

Continuez sur East Warrington Avenue loin de l'intersection. Warrington s'appelait autrefois Washington Road, selon Kress, car c'était la route menant à Washington, en Pennsylvanie, à environ 30 miles au sud-est de Pittsburgh.

En passant devant les bâtiments du quartier des affaires d'Allentown, regardez les façades. Beaucoup ont encore leurs détails ornés d'origine.

Après Leon's Caribbean Restaurant et Paisano's Pizza, il y a un petit terrain qui a été converti en parklet. Il comprend même un petit pingouin (comme on l'a vu sur le panneau Allentown plus tôt). Ces oiseaux miniatures font officiellement partie d'un projet appelé "A Hilltop Waddle" par l'artiste local James Simon. Il a créé 44 pingouins en céramique pour les quartiers sud de la colline d'Alllentown, Beltzhoover et Knoxville.

Selon le site Web de Pittsburgh Art Places, « En raison de la façon dont les pingouins vivent et survivent, Simon déclare que les créatures symbolisent l'amitié, la loyauté, le sacrifice, le partage et la vie harmonieuse - des qualités que lui et les membres de la communauté voulaient mettre en évidence en ce qui concerne le développement et avenir des Southern Hilltops.

Continuez dans la rue et vous verrez un magasin appelé The Weeping Glass, à côté d'un salon de coiffure appelé Dark Root. Ce sont deux entreprises plus récentes à Allentown, et elles changent le caractère de la communauté. Ceci, ainsi que des endroits comme le Dr. Tumblety's Apothecary & Tasting Lounge, Black Forge Coffee et Onion Maiden donnent au quartier une ambiance plus métal, punk et décalée.

Tournez à gauche lorsque vous arrivez à Asteroid Way et assurez-vous de regarder l'immense fresque murale sur le côté de Warrington Beer. Allentown arbore un certain nombre de peintures colorées le long de son quartier des affaires et de ses rues secondaires. (Remarque : Asteroid Way est une ruelle, donc le béton peut être un peu rugueux si vous apportez une poussette ou utilisez une aide à la marche. Vous pouvez également emprunter Allen Street, un peu plus loin dans Warrington.)

Descendez tout le long de la voie des astéroïdes en direction de l'église géante en face de vous. Juste avant d'arriver, vous verrez une autre peinture murale sur le côté gauche de la ruelle. Celui-ci a été créé par l'artiste Lucas Stock en 2013 et présente des images qui représentent l'histoire et la diversité du quartier.

L'immense bâtiment en face de vous est l'ancienne église catholique romaine St. George. Il a été construit au début du 20ème siècle dans l'architecture romane allemande traditionnelle et Rundbogenstil. Ce dernier est issu d'un style néo-zélandais du XIXe siècle en Allemagne qui comprend généralement des arcs arrondis et des indentations sous le toit et les doublures des fenêtres.

Kress a déclaré que la congrégation qui fréquentait St. George's avait à l'origine construit une petite église et l'avait rapidement dépassée.

"Alors ils ont construit cette cathédrale", a déclaré Kress. "C'est le bâtiment le plus important d'Allentown."

L'église a été rebaptisée église catholique romaine St. John Vianney. Il a été désacralisé et fermé par le diocèse de Pittsburgh en 2016, invoquant des problèmes financiers. Depuis lors, Kress et la St. George Church Preservation Society s'efforcent de prendre le contrôle et de rouvrir le bâtiment.

La rosace au-dessus de l'entrée sur Allen Street est typique des églises construites en architecture gothique, dont la plupart sont originaires de France. Ces fenêtres sont souvent appelées « fenêtres Catherine », d'après sainte Catherine d'Alexandrie, qui, selon la légende, aurait été tuée sur une roue de rupture à pointes. Mais, comme le raconte l'histoire, la roue "s'est brisée" à son contact et elle a été décapitée à la place. Elle est la patronne des étudiants, des enseignants, des bibliothécaires et des avocats.

Retournez vers Warrington Avenue via Allen Street.

Allentown a été la première communauté à l'ouest des monts Allegheny à disposer d'un tramway électrique en 1888.

"Il est venu jusqu'à Brownsville et l'un des arrêts était l'intersection des avenues Warrington et Arlington", a déclaré Kress.

À mesure que la technologie progressait, le tracé de l'avenue Warrington a toujours été inclus dans les lignes de transport en commun. Lorsque des chariots ont été installés dans toute la région, la route 52 de Pittsburgh Railways a traversé Allentown. Plus tard, lorsque les voitures ont pris de l'importance et que les chariots sont devenus trop chers pour leur entretien, Allentown a reçu un itinéraire de tramway en T le long de Warrington Avenue.

La ligne Brown allait de South Hills Junction au centre-ville de Gateway Center. Il était à l'origine marqué comme le 52 Allentown par l'autorité portuaire en 1984. Mais en 2011, en raison de coupures de transit, la ligne Brown a été interrompue. Cependant, il est toujours utilisé en cas d'accident ou de construction sur les lignes rouge et bleue du T.

À l'intersection d'Allen Street et de Warrington Avenue, regardez à votre droite. C'est maintenant le restaurant Alla Famiglia, un incontournable du quartier de longue date.

"C'était autrefois le Hilltop Theatre", a déclaré Kress. "Cela a commencé juste avant la guerre en 1941 et s'est poursuivi jusqu'en 1956 environ en tant que théâtre."

Il a ensuite été converti en « cinq et dix [dépanneur pas cher] », a déclaré Kress, puis en supermarché.

Art, communauté et services publics

La peinture murale de l'autre côté de la rue a également été créée par l'artiste Lucas Stock. Il est situé sur le Caliguiri High Rise, un développement de la Housing Authority nommé en l'honneur du 55e maire de Pittsburgh, Richard Caliguiri (sa statue se trouve à l'extérieur du City-County Building du centre-ville).

Tournez à gauche et descendez East Warrington Avenue. Lorsque vous atteignez Walter Street, prenez un pic à votre gauche. Au bout du bloc se trouve le Pennsylvania Sportsman's Club, l'un des premiers clubs de ce type dans le comté d'Allegheny. Selon Kress, il a été affrété en 1887 comme un endroit où les hommes jouaient au billard et se réunissaient sans compagnes féminines. (N'hésitez pas à déplacer le lien vers le haut pour qu'il ne soit pas supprimé.)

"Il n'y a aucun signe ou quoi que ce soit", a déclaré Kress. "Mais il est toujours là et fonctionne toujours."

Traversez la rue Walter et regardez de l'autre côté de l'avenue East Warrington le grand bâtiment en briques avec un panneau Verizon au-dessus de l'entrée. C'était autrefois la maison de la compagnie de téléphone Bell.

"Toutes les télécommunications qui vont au sud de Pittsburgh passent par cette structure et se dirigent vers Warrington Avenue et vers le sud et l'ouest", a déclaré Kress. "Et dans l'autre sens, l'échange principal est au centre-ville de Pittsburgh, tout est connecté."

Kress a déclaré que la structure était un "gros routeur" lorsque les téléphones étaient encore relativement nouveaux et aidaient à connecter les communautés au sud de Pittsburgh.

Continuez sur East Warrington Avenue jusqu'à l'intersection avec Millbridge Street. Le bâtiment en briques roses au coin (avec une laverie au premier étage) a été récemment restauré et Kress a déclaré qu'il s'agissait autrefois d'une entreprise de tôlerie qui est devenue Limbach Engineering Company. L'entreprise exploite des systèmes de plomberie, de CVC et d'autres systèmes de contrôle à plusieurs endroits aux États-Unis.

Traversez la rue à Millbridge et montez la colline. Lorsque vous arrivez à Excelsior Street, tournez à droite.

Bientôt, vous rencontrerez Abiding Ministries, une Église évangélique luthérienne d'Amérique. Le bâtiment a commencé sa vie en tant qu'église luthérienne de Bethléem en 1916. Allentown, en raison de sa grande population de résidents allemands, comptait un certain nombre d'églises luthériennes. La dénomination porte le nom de Martin Luther, un professeur de théologie allemand connu pour son rejet de nombreux enseignements de l'Église catholique.

Au stop, tournez à nouveau à gauche sur Allen Street et continuez jusqu'à la colline.

Notre destination finale est Grandview Park. De là, sur la rue McLain, vous avez de superbes vues sur la ville de Pittsburgh. Prendre plaisir!

Vous aimez découvrir l'histoire du quartier de Pittsburgh ? Découvrez ces autres visites à pied communautaires et soumettez une suggestion de votre endroit préféré ici.


Le Liberty Bell Museum dans l'actualité

Les gros titres de l'histoire : la cloche de la liberté s'est arrêtée ici.

Par Frank Whelan │ WFMZ │ 28 mars 2020 L'article est disponible sur le site WFMZ. Obtenir le secret le mieux gardé de la vallée de Lehigh

Par K.C. Lopez │ PBS39 │ 19 mars 2020 L'article est à retrouver sur le site PBS39. Pas de secret: la cachette de Lehigh Valley de Liberty Bell obtient un marqueur historique en Pennsylvanie

Par Steve Novak │ Pour lehighvalleylive.com │11 mars 2020 L'article est disponible sur le site lehighvalleylive.com. « Donnez-moi votre fatigue ». ou peut-être pas : l'exposition d'Allentown révèle que l'immigration est depuis longtemps un problème épineux

Par Dave Howell │ Spécial The Morning Call │ 23 mars 2018 L'article est disponible sur le site Web de Morning Call.


Histoire d'Allentown, Pennsylvanie - Histoire

Allentown, Pennsylvanie est riche en culture et en histoire. Nommé à l'origine Northamptontown par le fondateur William Allen, le nom s'est rapidement transformé en Allentown. William Allen était un maire de Philadelphie et un homme d'affaires bien connu, qui a trouvé la région rurale mais centralisée pour un centre commercial pratique de commerce fluvial. La rivière Lehigh, qui traverse Allentown, pourrait se prêter au voyage.

La famille a construit un pavillon de chasse et de pêche, appelé Trout Hall, et a apprécié la région. Dans les années 1820, Allentown était principalement peuplée de Néerlandais de Pennsylvanie, y compris des agriculteurs et des commerçants. Officiellement en 1838, le nom Allentown a été baptisé. Alors que la révolution industrielle commençait au milieu des années 1800, le canal et le chemin de fer de Lehigh ouvriraient Allentown à une opportunité de croissance majeure. Le minerai de fer était très populaire à Allentown et dans ses environs, ainsi que dans les filatures de soie et d'autres métiers.

Un fait intéressant d'Allentown - il a autrefois caché la cloche de la liberté ! En 1777, un groupe a caché la cloche dans le sous-sol d'une église à Allentown. Allentown est également le nom de nombreuses chansons pop, dont la plus célèbre de Billy Joel.

Allentown continue d'être une ville animée de culture, de diversité, d'opportunités industrielles et d'agriculture. Même aujourd'hui, il y a de la croissance, mais toujours le sentiment de ruralité et de beauté. Allentown, PA est un endroit assez incroyable.


Allentown Genealogy (dans le comté de Lehigh, Pennsylvanie)

REMARQUE : Des enregistrements supplémentaires qui s'appliquent à Allentown sont également disponibles sur les pages du comté de Lehigh et de Pennsylvanie.

Actes de naissance d'Allentown

Dossiers du cimetière d'Allentown

Cimetière de Cedar Heights, un milliard de tombes

Parc commémoratif de Cedar Hill Un milliard de tombes

Cimetière Fairview Un milliard de tombes

Archives Web de la génération américaine du cimetière de Grandview

Greenwood Cemetery Billion Graves

Highland Cemetery Billion Graves

Cimetière de Keneseth Israël Un milliard de tombes

Cimetière de la résurrection milliard de tombes

Cimetière Sainte-Marie Milliards de tombes

Cimetière d'Union West End, un milliard de tombes

Woodlawn Memorial Park Billion Graves

Dossiers du recensement d'Allentown

Recensement fédéral de 1940, Allentown, Pennsylvanie LDS Genealogy

Recensement fédéral des États-Unis, 1790-1940 Recherche de famille

Archives de l'église d'Allentown

Annuaires de la ville d'Allentown

Rétrospective, P.A. Gophers de généalogie du lycée Allen

Pages blanches et pages jaunes, Allentown, 1/1945 au 10/1948 Bibliothèque du Congrès

Pages blanches et pages jaunes, Allentown, 10/1911 au 12/1934 Bibliothèque du Congrès

Pages blanches et pages jaunes, Allentown, 11/1949 au 11/1951 Bibliothèque du Congrès

Pages blanches et pages jaunes, Allentown, 11/1952 au 11/1954 Bibliothèque du Congrès

Pages blanches et pages jaunes, Allentown, 11/1955 au 11/1957 Bibliothèque du Congrès

Pages blanches et pages jaunes, Allentown, 11/1958 au 11/1960 Bibliothèque du Congrès

Pages blanches et pages jaunes, Allentown, 11/1961 au 11/1962 Bibliothèque du Congrès

Pages blanches et pages jaunes, Allentown, 12/1935 à 12/1939 Bibliothèque du Congrès

Actes de décès d'Allentown

Histoires et généalogies d'Allentown

Allentown, Pennsylvanie bicentenaire, 1962 : cent cinquantenaire, Lehigh County Genealogy Gophers

Les hommes d'Allentown Généalogie Gophers

Les hommes d'Allentown Généalogie Gophers

Dossiers d'immigration d'Allentown

Dossiers fonciers d'Allentown

Dossiers de carte d'Allentown

Allentown 1922 Bird's Eye View Map Historic Map Works

Vue à vol d'oiseau de la ville d'Allentown, Pennsylvanie, 1879 Bibliothèque du Congrès

Carte à vol d'oiseau d'Allentown, Pennsylvanie, 1922 Bibliothèque du Congrès

Carte à vol d'oiseau d'Allentown, Pennsylvanie, 1922 Bibliothèque du Congrès

Carte d'Allentown, Penna. 1901. Bibliothèque du Congrès

Carte d'assurance incendie de Sanborn d'Allentown, comté de Lehigh, Pennsylvanie, 1897 Bibliothèque du Congrès

Carte d'assurance incendie de Sanborn d'Allentown, comté de Lehigh, Pennsylvanie, mars 1885 Bibliothèque du Congrès

Carte d'assurance incendie de Sanborn d'Allentown, comté de Lehigh, Pennsylvanie, octobre 1891 Bibliothèque du Congrès

Actes de mariage d'Allentown

Dossiers militaires d'Allentown

Journaux et avis de décès d'Allentown

Démocrate d'Allentown 1879-1918 Newspapers.com

Chef d'Allentown 1893-1918 Newspapers.com

Der Friedens = Bote Und Lecha, Northampton, Bucks, Berks et Montgomery Caunties Anzeiger 1840-1840 Newspapers.com

Der Lecha Caunty Patriote 1838-1869 Newspapers.com

Der Lecha Caunty patriote. (Allentaun, Pennsylvanie) (du 20 avril 1859 au 20 avril 1869) Chronique de l'Amérique

Der Lecha Caunty patriote. 1859-04-20 à 1869-04-20 Archives des journaux de Pennsylvanie

Der Lecha Patriot und Northampton Caunty wo ?chentlicher Anzeiger. 1838-10-17 à 1839-01-16 Archives des journaux de Pennsylvanie

Der Lecha Patriot und Northampton Caunty wochentlicher Anzeiger. (Allentaun, Pennsylvanie) (du 17 octobre 1838 au 16 janvier 1839) Chronique de l'Amérique

Der Lecha Patriot et Northampton Demokrat. (Allentaun, Pennsylvanie) (du 23 janvier 1839 au 29 mai 1848) Chronique de l'Amérique

Der Lecha Patriot et Northampton Demokrat. 1839-01-23 à 1848-05-29 Archives des journaux de Pennsylvanie

Der lecha patriote. (Allentaun, Pennsylvanie) (du 7 août 1848 au 16 mars 1859) Chronique de l'Amérique

Der lecha patriote. 1848-08-07 à 1859-03-16 Archives des journaux de Pennsylvanie

First World News du 11/01/1993 au 04/01/1995 Banque de généalogie

La Voz Hispana 1994-2008 Newspapers.com

Lecha Caunty Patriot 17/10/1838 au 20/04/1869 Banque généalogique

Appel du matin 01/01/1984 à la banque de généalogie actuelle

Appel du matin 1883-2020 Newspapers.com

Morning Call, The: Articles de l'édition Web 14/04/2010 à la banque de généalogie actuelle

Journaux hors ligne pour Allentown

Selon le US Newspaper Directory, les journaux suivants ont été imprimés, il peut donc y avoir des copies papier ou microfilm disponibles. Pour plus d'informations sur la façon de localiser les journaux hors ligne, consultez notre article sur la localisation des journaux hors ligne.

Critique d'Allentown. (Allentown, Pennsylvanie) 1884-1889

Démocrate d'Allentown et annonceur de Lehigh Valley. (Allentown, Pennsylvanie) 1857-1859

Démocrate d'Allentown. (Allentown, Pennsylvanie) 1847-1857

Démocrate d'Allentown. (Allentown, Pennsylvanie) 1859-1919

Allentown Evening Item. (Allentown, Pa.) 1915-1921

Allentown Friedens-Bote. (Allentown, Pa.) 1847-1916

Allentown Leader. (Allentown, Pa.) 1903-1934

Allentown Morning Call and Morning Herald. (Allentown, Pa.) 1920-1921

Allentown Morning Call. (Allentown, Pa.) 1898-1920

Allentown Morning Call. (Allentown, Pa.) 1921-1939

Allentown Morning Herald. (Allentown, Pa.) 1919-1920

Allentown Record. (Allentown, Pa.) 1921-1923

Allentown Times. (Allentown, Pa.) 1937-1959

Chronicle and News. (Allentown, Pa.) 1877-1883

Chronicle and News. (Allentown, Pa.) 1896-1921

Critic. (Allentown, Pa.) 1883-1884

Critic. (Allentown, Pa.) 1889-1894

Daily Chronicle and News. (Allentown, Pa.) 1875-1877

Daily Chronicle and News. (Allentown, Pa.) 1883-1895

Daily Chronicle. (Allentown, Pa.) 1870-1875

Daily City Item. (Allentown, Pa.) 1878-1915

Evening Chronicle. (Allentown, Pa.) 1939-1985

Evening Dispatch. (Allentown, Pa.) 1866-1867

Harrisonian of Lehigh. (Allentown, Pa.) 1840-1840s

Lehigh Herald. (Allentown, Pa.) 1827-1834

Lehigh Register. (Allentown, Pa.) 1846-1912

Lehigh Republican and Mauch Chunk, Farmers' & Mechanicks' Register. (Allentown, Pa) 1826-1829

Lehigh Republican. (Allentown, Pa.) 1825-1826

Lehigh Valley Daily News. (Allentown, Penn'a.) 1865-1875

Lehigh Valley Review. (Allentown, Pa.) 1908-1950

Lehigh Valley Times-Telegram. (Allentown, Pa.) 1933-1936

Morning Call. (Allentown, Pa.) 1895-1898

Morning Call. (Allentown, Pa.) 1939-Current

Morning Herald. (Allentown, Pa.) 1873-1877

Pennsylvania Labor Herald. (Allentown, Pa.) 1913-1936

Sunday Critic. (Allentown, Pa.) 1888-1889

Allentown Probate Records

Allentown School Records

Additions or corrections to this page? We welcome your suggestions through our Contact Us page


Lehigh Valley history, A to Z: Every site on the National Register of Historic Places

Martha and George Washington are greeted at the Moravian Sun Inn in Bethlehem at an event in 2006.

lehighvalleylive.com file photo

By Steve Novak | For lehighvalleylive.com

The Lehigh Valley is full of historic sites — more than 100, according to the National Register of Historic Places.

There is the still-standing home of a man who signed the Declaration of Independence. Relics of old businesses and architecture abound. And there are an awful lot of covered bridges.

The register of historic places, run by the National Park Service, was started in 1966 to identify and protect historic resources, and now includes more than 90,000 properties such as buildings, sites and districts. Nominations are reviewed, and photos and associated documents are posted on a searchable database online.

Last spring, we compiled a list of Warren County's 40-plus sites included on the register, and we decided to give Northampton and Lehigh counties the same treatment.

Pennsylvania’s records are not all digitized in one place, however. Notes and photos from the register and other sources, including the lehighvalleylive.com archives, are included where available.

They are listed here in alphabetical order, and by last name in the case of some of the historic homes.

Some entries appeared multiple times, like different sections of the Lehigh Canal, but were compressed for this list. Boundaries for historic districts are listed as they appear on the register, and some of these sites may also be known by different names.

Americus Hotel in Allentown.

lehighvalleylive.com file photo

Allentown Masonic Temple
Emplacement: 1524 W. Linden St., Allentown
Added: 2004
Ground for the Masonic Temple was broken in 1923 — after more than 100 years of moving around — and was said at the time to be the largest private enterprise the city had ever seen, according to the temple's website.

Allentown National Bank
Emplacement: 13-17 N. Seventh St., Allentown
Added: 2005
This eight-story building, described as "imposing" on the application to the national register, was built in 1905. It was submitted for its architecture.

Americus Hotel
Emplacement: 541 Hamilton St., Allentown
Added: 1984
The "impressive bulk" of the 13-story Americus Hotel was built in the Roaring Twenties, "a manifestation of the expansionist optimism of that post-war decade," its application says.

Arndt House and Barn
Emplacement: 910 Raubsville Road, Williams Twp.
Added: 2005
This site is said to be typical of other late 18th century to mid-19th century properties in the area. Jacob Arndt inherited this property from his father Abraham in 1795 and lived there until his death in 1831.

lehighvalleylive.com file photo

Bangor Historic District
Emplacement: Roughly bounded by 3rd, Fairview and Pennsylvania Avenues Division, N. 4th, N. Main, Erdman, Northhampton and S. 1st streets.
Added: 2014
This district represents the impact of industry on the entire Slate Belt region. When the Bangor Slate Quarry opened in 1866, two villages grew together to form the borough, said to be "the largest and most significant slate community in the Slate Belt."

Bethlehem Armory
Emplacement: 301 Prospect St., Bethlehem
Added: 1991
This Art Deco-style building was constructed in 1930 for Battery D, 213th Coast Artillery of the Pennsylvania National Guard.

Bethlehem Silk Mill
Emplacement: 238 W. Goepp Street, Bethlehem.
Added: 2005
Built in 1886 and expanded at least twice over the next two decades, this factory complex was said to be one of the Lehigh Valley's largest and most intact silk mills from that time.

Bethlehem Steel Lehigh Plant Mill No. 2 Annex
Emplacement: 11 W. 2nd St., Bethlehem.
Added: 2004

Burnside Plantation in Bethlehem

lehighvalleylive.com file photo

Biery's Port Historic District
Emplacement: Bounded by Pineapple, Front, Race and Mulberry streets in Catasauqua
Added: 1984
Many of the residential and industrial buildings in this area were built by Frederick Biery and still reflect 19th-century usage, when it was a piece of the anthracite iron industry.

Bogert Covered Bridge
Emplacement: Little Lehigh Park, Allentown
Added: 1980
This 145-foot bridge over the Little Lehigh is the oldest bridge in Lehigh County, dating back to 1841.

Bridge in Bangor Borough
Emplacement: Pennsylvania Street over Martins Creek.
Added: 1988
This 45-foot bridge built in 1915 was submitted to the register for its engineering.

Bridge in Heidelberg Township
Emplacement: Over the Jordan Creek in Heidelberg Twp.
Added: 1988
One of three stone bridges in Lehigh County, this one built circa 1887 was submitted for its lasting integrity.

Burnside Plantation
Emplacement: Schoenersville Road, Bethlehem
Added: 1990
James and Mary Burnside in 1747 purchased this 500-acre farm, the first privately held property and private home in the Moravian settlement of Bethlehem.

Catasauqua Residential Historic District
Emplacement: Bounded by Howertown Road, Railroad Avenue, Oak and Bridge streets, Catasauqua
Added: 1984
Iron baron David Thomas and other prominent businessmen called this area home, and the district "continues to reflect the wealth that was once part of Catasauqua."

Centennial Bridge
Emplacement: Station Avenue over Saucon Creek in Center Valley.
Added: 1988
The second of three Lehigh County stone bridges on this list, this one, built about 1876, was noted for its tall arches and length of 233 feet. It was demolished in 2013.

Central Bethlehem Historic District
Emplacement: Bounded by Main, Nevada and E. Broad streets and the river.
Added: 1972
This district is noted for its Moravian architecture as well as their culture — the Moravians' communal life focused on crafts and cooperation, as well as religion.

Chain Bridge
Emplacement: Across the Lehigh River in Easton, southwest of Glendon on Hugh Moore Parkway.
Added: 1974
It was built in 1856 to allow mules and boats to follow the Lehigh Canal across the Lehigh River. Cable for the bridge is believed to have been made on site by the Roebling Co., which also built the Brooklyn Bridge.

Coffeetown Grist Mill
Emplacement: Coffeetown and Kressman roads, 7 miles south of Easton.
Added: 1977
This mill was built in 1762, making it "probably the oldest of its kind in Williams Township and one of a few structures of any kind that can be dated earlier than the Revolution." It has also been used as a schoolhouse, post office, store, fertilizer factory and private residence.


History pours from the Lehigh Valley's breweries

When Christopher Bowen gets a beer, it's more than a drink.

"I see history in a glass," he says.

Bowen is a historian of Lehigh Valley beer. In the color, clarity, smell and taste of each beer, he senses its place in the centuries-long journey from ales to lagers to today's experimental brews.

There's the taste of the bygone big breweries in Bethlehem, Easton and Allentown. There are the flavors, nurtured over the last 20 years, of the region's active craft brewers.

Bowen enjoys today's local craft beers. And when he isn't doing public re-enactments as Bethlehem's first mayor, who happened to be a beer-maker, Bowen even brews his own.

"I re-create old ales, so when I look at brewing traditions, I'm kind of enjoying a lot of beers that I make myself from rescued old recipes," Bowen said.

"My perception of having a beer to drink is different from most people. I'm kind of a time traveler."

In this region, he said, beer-making's time began in the mid-1700s when the Moravians built breweries in the Bethlehem-Nazareth area. Easton a vu ses premières brasseries dans les années 1820 et Allentown a commencé à brasser de la bière dans les années 1840.

But the local industry that grew for two centuries sputtered between the 1950s and 1970s, when a few dozen giant breweries took control of the American beer market, Bowen said.

"There was pretty much a consolidation to bigger breweries," he said, and the choice of beers narrowed. "Back in the 1970s, you had almost no choice but lager," and not a great variety of it.

All that changed in the 1990s, when the smaller-sale brewing that blossomed in California in the 1980s inspired craft breweries in Easton and Bethlehem. Allentown ne serait pas loin derrière.

En 1995, Dan et Sue Weirback ont ​​fondé Weyerbacher Brewing, une brasserie artisanale sur South Sixth Street à Easton. En 1998, la famille Fegley a ouvert Brew Works dans l'ancien bâtiment Orr's au 569, rue Main à Bethléem.

"It was the second birth of beer brewing in the Lehigh Valley," Bowen said.

La première naissance a eu lieu en 1749, lorsque les Moraves germanophones ont construit une brasserie dans un bâtiment en pierre du village de Christiansbrunn, ou Christian's Spring, à 800 mètres à l'ouest de Nazareth.

Christian Mathiesen, un brasseur né au Danemark, a dirigé la brasserie jusqu'à sa fermeture en 1796.

Pendant ce temps, en 1781, les Moraves ont ouvert une brasserie derrière la Maison des Frères Uniques dans les rues Main et Church à Bethléem. En 1803, elle engage son maître brasseur le plus célèbre, Johann Sebastian Goundie.

Goundie is the man Bowen plays these days at re-enactments for Historic Bethlehem Museums and Sites.

The brewery at the Single Brethren's House was closed in 1812, on Goundie's recommendation, and a new one opened near Goundie's house near Bethlehem's Monocacy Creek.

Bowen said Goundie also helped take beer-making to Easton. In 1821, Frederick Seitz Sr. and Goundie, who was Seitz's cousin, built the Seitz brewery in a wheat field at Second and Spring Garden streets, near the Delaware River.

Six ans plus tard, Goundie est devenu le premier maire de Bethléem.

According to Bowen, Goundie represented the end of the ale era, during which the relatively simple brew was the Lehigh Valley's only beer. Goundy mourut en 1845.

Until the 1840s, Bowen explained, most immigrants from England, Germany and the rest of northern Europe knew no beer but ale.

Mais dans les années 1850, les brasseries allemandes et danoises se sont tournées vers la lager, un style de bière qui prenait beaucoup plus de temps de conservation au froid que la bière pour fermenter et conditionner, mais qui gagnait rapidement en popularité.

Puis une nouvelle vague d'immigrants allemands dans la Lehigh Valley a apporté avec eux les secrets de la bière blonde.

The Lieberman Brewery became Allentown's first large-scale brewery in 1845 when William Oberly opened it at Sixth and Union streets. The brewery started with English-style ales, Bowen said, but within 10 years it would have been producing lager.

Willibald Kuebler et Charles Glantz ont ouvert la brasserie Kuebler sur South Delaware Drive à Easton en 1852. Ils ont creusé des grottes de stockage dans la rive de la rivière Delaware et ont commencé à brasser de la bière blonde.

"In winter, they'd cut ice from the river and haul it into the caves," Bowen said. "They'd lower kegs of beer down there and keep them cold."

Alors que la demande de bière augmentait, le propriétaire du saloon John Schilling a ouvert une brasserie à Bethléem en 1856. Matthias Uhl l'a achetée quelques années plus tard et, après avoir modernisé ses opérations, la brasserie Uhl sur Monocacy Creek était en plein essor.

The breweries of the late 19th century Industrial Age were innovating constantly, Bowen said. Leurs méthodes — la réfrigération et la production de masse, par exemple — étaient souvent imitées par d'autres fabricants.

"A lot of the earliest inventions were used in the breweries," he said. "I think the beer processing line, the bottling line, existed before Henry Ford's assembly line."

En 1883, la brasserie Seitz à Easton fut la première en Pennsylvanie à mettre sa bière dans ses propres bouteilles. Du bâtiment de la brasserie, des canalisations souterraines pompaient la bière sous une rue jusqu'au service d'embouteillage.

À Allentown, Frederick Horlacher a fondé l'une des plus grandes brasseries de la région dans les rues Third et Gordon en 1897, dix ans après avoir acheté une brasserie plus petite dans les rues Fourth et Hamilton.

Also in Allentown, Neuweiler's Brewery was the region's most stylish beer-making factory when Louis Neuweiler and his son Charles opened it at Front and Gordon streets in 1913, two years before the city's aging Lieberman Brewery closed.

Neuweiler's six-story brew house of red brick was built with a big concrete letter "N" on its front wall and an elegant cupola of copper and glass at the top.

L'interdiction, entrée en vigueur en 1920, a mis la plupart des brasseries en faillite pendant 13 ans, mais quelques-unes ont eu du mal à fabriquer plus de boissons gazeuses tandis que d'autres vendaient de la bière illégale aux bar clandestins et aux contrebandiers.

Les brasseurs ont célébré la fin de la Prohibition. Même avec la Dépression, la demande de bière était élevée, mais les brasseries devaient être des commerçants intelligents pour survivre.

In the 1930s and '40s, Horlacher's Brewery was guided by legendary brewmaster Charles E. Lieberman. The brewery was popular for its Nine Months Old "Perfection Beer" ale, specially aged to withstand long-distance deliveries, and its Nine Months Old lager.

Neuweiler brewed lager, ale and porter, and was one of the city's biggest employers before it hit hard times in the 1960s.

La brasserie Seitz et la brasserie Uhl ont fermé en 1941. La brasserie Kuebler a fermé en 1953, suivie de celle de Neuweiler en 1968 et de Horlacher en 1978.

Alors qu'Anheuser-Busch, Schlitz, Pabst, Coors, Miller, F&M Schaefer et quelques autres sociétés nationales accaparaient le marché de la bière, les anciennes brasseries de Lehigh Valley sont devenues des entrepôts, des ruines et des terrains vagues.

Schaefer opened a major brewery in the Breinigsville area of Upper Macungie Township in 1970. The region's large, independent breweries were no more. As competition withered, beer lovers had fewer choices in the 1970s and '80s.

"Lentz's Beers From Around the World in Allentown was about the only place in the Lehigh Valley you could get other beers, German beers, French beers, Belgian beers, English beers, Canadian beers," Bowen recalled. Lentz's was a beer house on 11th Street.

Les brasseurs artisanaux ont finalement répondu à la demande de bières spéciales. Les brasseries artisanales sont généralement définies comme celles qui ne produisent pas plus de 6 millions de barils de bière chaque année, et généralement beaucoup moins.

Bowen noted that even D.G. Yuengling & Son in Pottsville, America's oldest brewery, is considered a craft brewery because it makes just 2.5 million barrels a year. By contrast, "King of Beers" Anheuser-Busch brews 125 million barrels annually.

À l'instar d'Anchor Brewing Co. à San Francisco et de la Long Trail Brewery dans le Vermont, depuis deux décennies, des brasseurs artisanaux font leur apparition dans toute la Lehigh Valley.

Weyerbacher Brewing in Easton and Fegley's Bethlehem Brew Works led the way. Bowen said both have experimented with beers that cater to sophisticated tastes.

"I work in collaboration with the Brew Works and they make some great beers," he said. "I like their 'Hop Explosion,' an India Pale Ale. That's probably the hottest beer style going now.

"The Brew Works is great, I think, because they brew a variety of styles of beer, from old ales to Belgian styles to French farmhouse styles of beer. They also make some great German beers."

Weyerbacher élabore ses bières avec le même sens du plaisir.

"Nous sommes une brasserie où il n'y a vraiment aucune règle", a déclaré Renae Gornick du centre des visiteurs de Weyerbacher plus tôt cette année. "Nous utilisons des ingrédients anglais. Nous brassons des bières de style belge avec des noms allemands. Il n'y a vraiment aucune limite ici."

Parmi les bières populaires Weyerbacher figurent la Raspberry Imperial Stout, la Blithering Idiot Barleywine et la Merry Monks ale.

Depuis que Weyerbacher et Brew Works ont ouvert la voie de la bière artisanale dans la Lehigh Valley, d'autres ont suivi.

Weyerbacher moved to 905 Line St. on Easton's South Side in 2001 to expand its beer-making. Brew Works a ajouté Allentown Brew Works au 812, rue Hamilton en 2007.

En 2008, Boston Beer a acheté l'ancienne brasserie Schaefer's à Breinigsville pour fabriquer la bière Samuel Adams de Boston. La brasserie est un complexe tentaculaire près de l'Interstate 78, mais parce que c'est la seule usine de Boston Beer aussi grande, techniquement, c'est aussi une brasserie artisanale.

Plus récemment, Two Rivers Brewing a ouvert une brasserie au 542 Northampton St., Easton, et elle fabriquera bientôt de la bière. L'année dernière, HiJinx Brewing a commencé ses activités au 905 Harrison St. à Allentown, et Funk Brewing a ouvert ses portes au 19 S. Sixth St. à Emmaüs.

Et l'année dernière, Ruckus Brewing Co. de New York a acheté le complexe de Neuweiler vidé mais gracieux à Allentown avec l'intention de le rouvrir en tant que petite brasserie, éventuellement combiné avec des magasins de détail.

La Lehigh Valley n'est pas un marché bondé, mais son groupe créatif de brasseurs offre à la région un large choix de bières, de porters, de stouts et de bières fabriqués localement.


Allentown: History

Eight thousand years before European settlers crossed the Atlantic, ancestors of the Delaware tribe were thriving in the Lehigh Valley. The city now known as Allentown stands on a tract of land purchased in 1735 by William Allen from a friend of the family of William Penn, founder of Pennsylvania. William Allen, who served for several years as chief justice of Pennsylvania, built a hunting and fishing lodge on the geographically isolated site, which was first known as Ȫllen's little town." Allen and his son had hoped to turn the lodge into a trading center but the river was too shallow for boat traffic and the American Revolution of 1776 intervened. When the British captured Philadelphia in 1777, the Liberty Bell was carried to Allentown where it was concealed in a local church and later returned to Philadelphia upon British evacuation of that city.

By the early 1800s Allentown was little more than a sleepy marketing town for local farmers. However, when the Lehigh Canal was opened in 1829 to carry coal from the area north to the Delaware Canal and east to New York, and south to Philadelphia, Allentown for the first time had access to outside markets. Even more important was the availability of water power, and a growing number of businesses began to settle in the Lehigh Valley, including the country's first commercially successful iron furnace powered by anthracite coal. The resulting boom in the production of pig iron began to fade by the turn of the century when English advances in steel technology lessened the demand for iron. Nearby Bethlehem Iron was the only Lehigh Valley metals industry to successfully make the transition from iron to steel. Allentown, earlier than other northeastern industrial areas, was forced to diversify its economic base. With the arrival of the silk industry in the 1880s Allentown came to be known as "silk city." Other light industries followed and Allentown leaders determined to never again depend on one business for the city's survival. In the early 1900s Mack Trucks, Inc., moved to the city and remained one of the city's largest employers for most of the century.

World War II gave a boost to the Lehigh Valley's economy, but thereafter synthetics began to replace silk in the manufacture of clothing, the cement works phased out many operations, and the steel companies began to lay off workers. As has been the case with many industrial cities, improved highways, large tracts of available, affordable land, and the demand for larger homes encouraged development outside the city. The 1980s saw expansion in suburban shopping centers, industrial parks, and office buildings. Allentown and the surrounding region have benefitted from the completion of an interstate highway in 1989, which has promoted economic development, and from an influx of persons fleeing high prices and overcrowding in New York City, Philadelphia, and elsewhere.

Today the Lehigh Valley supports a diversity of businesses and industries, having moved from what was once a primarily manufacturing base. The city has also begun an intensive revitalization of its downtown area, which includes plans for a multi-purpose complex on what was once industrial property along the Lehigh River. Numerous industrial facilities will be renovated at the same time, providing the area with a much-needed facelift and tying into Mayor Afflerbach's plan to create a "safer, cleaner, more prosperous city in which to live, work, play, and invest."

Historical Information: Lehigh County Historical Society and Museum, Old Courthouse, PO Box 1548, Allentown, PA 18105 telephone (610)435-1074


Voir la vidéo: 10 Places in PENNSYLVANIA You Should NEVER Move To (Septembre 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos